Quand on veut on ne peut pas toujours

Quand on veut, on ne peut pas toujours !

Publié le Publié dans Developpement personnel

« Quand on veut, on peut ». Qui ne s’est pas entendu dire cette phrase ?

Depuis toute petite, je l’ai entendu dire à mon attention ou dans des conversations diverses et variées. Cette affirmation est d’ailleurs si souvent employée par les uns et les autres qu’elle est devenue un dicton populaire qu’on aime user et abuser.

 

Et pourtant, cette affirmation somme toute anodine nous pousse à croire, à force de répétition, que notre volonté peut tout. Et je suis au regret de te dire que c’est faux !

 

Pour te le démontrer, j’ai décidé dans la suite de mon article de mettre en lumière toutes les aberrations de ce dicton.

 

Notre volonté n’est pas plus forte que tout.

La forme affirmative du dicton nous pousse à ressentir cette phrase comme une vérité à toute épreuve. Elle nous pousse à penser que notre volonté est plus forte que tout.

 

Mais c’est faux !

Les hôpitaux ne seraient pas remplis de malades qui se battent tous les jours pour leur survie.

Personne ne vivrait d’échec.

 

En plus, c’est sans compter qu’une telle affirmation est génératrice de stress et de culpabilité. Eh bah oui, si je n’ai pas réussi, je ne peux m’en prendre qu’à moi-même. Je n’ai pas mis suffisamment de bonne volonté ! Alors dans certains cas, en toute honnêteté, je peux le dire que oui, j’ai procrastiné, j’ai fait le strict minimum. Mais dans d’autres situations où j’y ai mis tout mon cœur, toute ma bonne volonté, je ne suis pas forcément « coupable » de mon échec.

 

Comme j’aime à le dire, TOUT PART DE NOUS, mais par contre il est clair que tout de dépend pas de nous.

Penser que notre volonté est plus forte que tout, c’est nier la force du réel. Nous ne pouvons ni modeler les autres, ni modeler la vie, de façon à en faire ce qui nous correspond, ce que nous souhaitons. Cela ne nous est pas possible.

Dans tous nos choix, dans toutes nos actions, nous devons faire face à une entité sur laquelle nous ne pouvons pas agir, c’est le réel. Dans la vie, il y a des choses qui ne dépendent pas de nous. Que ce soit le comportement des autres, les événements bons ou mauvais que nous sommes amenés à vivre, tout ça ne nous appartient pas.

 

Personnellement, plutôt que de rentrer dans un volontarisme poussé à son extrême, je trouve qu’il est préférable d’appliquer la sagesse de Marc Aurèle qui nous dit :

« Mon Dieu, donne-moi la force d’accepter ce que je ne peux pas changer ».

 

Il est vain en effet d’essayer de changer quelque chose qui ne dépend pas de nous. C’est de la pure perte d’énergie et de temps.

A l’opposé, le lâcher-prise est essentiel pour notre sérénité.

 

Attention, je ne suis pas en train de dire que notre volonté ne sert à rien. Au contraire, je suis intimement persuadée que nous avons en nous les clefs pour notre bonheur et notre épanouissement.

Par contre, parfois, notre volonté rencontre un mur créé par la vie et les autres. Il me semble alors préférable de ne pas rentrer dans un jeu de forces à vouloir escalader ce mur à tout prix, mais plutôt de chercher un autre passage, une déviation qui nous permettra d’atteindre en douceur et en toute sérénité notre objectif.

 

La seule prise sur laquelle peut s’exercer notre volonté c’est nous !

Et c’est là où notre volonté a toute sa valeur.

Réussir à dépasser et même sublimer toutes les épreuves de sa vie demande de la volonté. Cela demande de travailler sur soi jour après jour : travailler sa confiance, son estime de soi, son état d’esprit quotidiennement.

C’est savoir se remettre en question face à une épreuve, à un échec pour trouver sa nouvelle direction, sa nouvelle route et en sortir grandi.

C’est donc savoir prendre sa responsabilité mais uniquement SA responsabilité.

 

Là encore, la sagesse de Marc Aurèle a toute sa place :

« Mon Dieu, donne-moi […] la volonté de changer ce que je peux changer, et la sagesse de savoir distinguer les deux».

 

 

Alors à partir d’aujourd’hui, j’ai décidé de bannir cette expression de mon foyer. Comme tout le monde, je me suis déjà vue la dire à mon fils ainé avec dans l’idée de le motiver à se donner à fond dans ce qu’il fait pour atteindre ses rêves. Mais maintenant que je vois le côté pervers de cette affirmation, j’ai décidé de plutôt l’éveiller à prendre conscience que tout part de lui, qu’il est essentiel de mettre toute son énergie dans des choses qui lui tiennent à cœur, mais qu’il faut pour autant accepter de voir la vie comme une entité à part entière que l’on ne peut pas modeler à son goût. Je préfère qu’il applique la sagesse de Marc Aurèle.

 

Sagesse Marc Aurele 300x300 Quand on veut, on ne peut pas toujours !

 

Et toi, penses-tu que quand on veut, on peut ?

Je suis impatiente de lire ta propre vision du dicton.

 

Barbara

 

PS : Si mon message résonne en toi, commente le et partage le à toute personne qui pourrait en avoir besoin.

 

loading Quand on veut, on ne peut pas toujours ! hellocoton Quand on veut, on ne peut pas toujours !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *