Developpement personnel

Comment être authentique et bienveillant dans nos communications ?

Être authentique nécessite de dire sa vérité.

Pour autant, est-il vraiment possible d’affirmer toujours sa vérité face aux autres ?

Lorsque l’on entre en communication, comment rester authentique sans blesser les autres ?

 

Pour y répondre, j’aimerais vous partager les 3 tamis de Socrate pour une communication positive, bienveillante et authentique.

Ne pas être authentique par peur du regard des autres

Avant de vous partager les 3 tamis de Socrate, j’aimerais prendre quelques instants pour éclaircir un point.

Bien souvent, on s’empêche de dire sa vérité de peur du jugement des autres. On a peur que les autres n’apprécient pas ce qu’on leur dit et qu’en conséquence ils nous rejettent.

Être authentique, c’est oser être vulnérable.

C’est donc oser affirmer sa vérité en laissant l’autre libre de nous aimer ou de ne pas nous aimer en retour.

C’est affirmer ce qui est vrai pour soi peu importe l’opinion des autres.

C’est oser être soi dans toute son entièreté, en se rappelant que notre valeur ne dépend pas du jugement des autres et que :

  1. Nous sommes tous nés dignes et aimable à 100% et rien ni personne ne peut changer cela.
  2. Ce que les autres disent ou pensent n’a rien à voir avec nous mais tout à voir avec leur propres histoires, leurs propres points de vues, leur propre passé, leurs propres blessures. Ce qui signifie que les autres nous aiment ou ne nous aiment pas n’a rien à voir avec nous mais seulement à voir avec eux.
  3. Les autres ont le droit de dire, penser, agir comme ils le souhaitent. Nous n’avons aucun contrôle dessus.

Alors oui, il n’est pas agréable de se faire juger. Mais la vie est ainsi faite. Certaines personnes vont nous aimer, et d’autres ne vont pas nous aimer et ce peu importe ce que nous dirons ou ce que nous ferons.

Alors nous avons le droit d’être authentique et d’exprimer notre vérité sans attendre la validation ou la reconnaissance des autres.

Les 3 tamis de Socrate

Ceci étant dit, il peut arriver que notre vérité ne soit pas toujours bonne à communiquer.

Dans certains cas, notre vérité peut être terriblement blessante pour l’autre et être comme de l’huile que l’on jette sur le feu.

Dans ce cas, les 3 tamis de Socrate permettent de savoir ce qu’il est utile de dire et ce qu’il n’est pas utile de dire.

L’histoire veut qu’un jour, un homme vint voir Socrate et lui dit : “Socrate, écoute ce que je viens d’apprendre sur un de tes amis.

– Arrête un instant, l’interrompit le sage. As-tu passé ce que tu as à me dire à travers les trois tamis ?

– Quels tamis ? répondit l’homme.

– Examinons si ce que tu as à me dire peut passer par ces trois tamis. Le premier est celui de la Vérité. As-tu contrôlé si ce que tu as à me dire est vrai ?

– Je n’en sais rien, répondit l’homme, j’en ai seulement entendu parler

– Donc, tu ne sais pas pour sûr si c’est vrai ou non.

– Non, je ne sais pas répondit l’homme.

– Mais alors, tu l’as peut-être fait passer à travers le deuxième tamis. C’est celui de la Bonté. Ce que tu veux me dire, si ce n’est pas tout à fait vrai, est au moins quelque chose de bon, ou qui va faire du bien ? 

Hésitant, l’autre répondit :

– Non, ce n’est pas quelque chose de bon, au contraire…

– Hum, dit le sage, essayons de nous servir du troisième tamis, et voyons s’il est utile de me raconter ce que tu as à me dire…

– Utile ? Pas précisément.

– Hé bien, dit Socrate en souriant, si ce que tu as à me dire n’est ni vrai, ni bon, ni utile, pourquoi me le dire ? ”

Donc, en résumé, ces 3 tamis sont 3 questions à se poser :

  1. Ce que j’ai à dire, est-ce vrai ?
  2. Ce que j’ai à dire, est-ce bon ?
  3. Ce que j’ai à dire, est-ce utile à l’autre ou à moi-même ?

Ces 3 tamis sont des questions incroyables pour préserver la relation à l’autre mais également pour vous préserver et préserver votre paix.

Car vous pouvez utiliser ces 3 tamis lors de vos communications avec l’autre mais également avec votre discours intérieur. Vous savez, cette petite voix qui vous juge, vous condamne, vous critique.

Amusez-vous à appliquer ces 3 tamis sur votre propre discours intérieur et vous verrez votre relation avec vous-même changer de tout au tout.

Et la magie vient du fait que plus vous vous poserez ces 3 questions, plus vous vous vous entrainerez à dialoguer positivement, plus vous penserez positivement. Cela deviendra totalement naturel.

Avez-vous téléchargé votre formation gratuite ?

Si vous en avez marre de voir vos émotions jouer les montagnes russes, je vous invite à suivre gratuitement la formation « 7 jours pour booster sa joie de vivre ».

Je vous y apprends comment faire taire vos saboteurs internes, comment reprendre la responsabilité de votre vie, comment apaiser votre mental pour plus de joie de vivre au quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *