Developpement personnel

« Je n’ai pas le temps »

En ce moment, je cours après le temps. Je suis 2 formations en parallèle, travaille à la construction de 2 projets qui, je suis sûre, vont te permettre de mieux vivre ta vie en conscience, le tout en récupérant mes garçons le midi et à 16h30.

Donc évidemment, tout ça dérape largement sur mon temps de maman et de femme.

 

« Tu comprends mon cœur, maman ne peut pas jouer avec toi. Je n’ai pas le temps ! J’ai déjà passé du temps avec toi à faire tes devoirs, maintenant, j’ai besoin de travailler… »

« Passer du temps en tête à tête une fois les enfants couchés… Ok chéri, c’est une super idée. Mais lorsqu’on sera en vacances parce que là j’ai trop de choses à faire. Je n’ai pas le temps… »

 

Et pourtant, lorsque je regarde mes journées, je sais trouver du temps lorsque je le juge nécessaire.

Car, j’ai le temps de regarder les actualités sur Facebook. Mais bon, c’est pour mon business. C’est important de rester connecté…

J’ai le temps de lire des livres, qu’ils soient de développement personnel ou pas. Mais là, c’est bon pour ma créativité…

J’ai le temps de me faire un masque beauté. Ok, mais c’est important de prendre soin de moi…

 

Et c’est vrai ! Tout est vrai !

Je suis la seule à pouvoir décider de ce sur quoi je porte mon attention et mon temps.

Mes journées comportent 24h comme tout le monde. C’est à moi de choisir comment je veux occuper chacune des 86 400 secondes de ma journée.

Dans certains cas, cela sera de profiter des miens. Dans d’autres cas, cela sera de rester focalisée sur moi ou sur mon business. Ou encore de réussir à tout mener de front.

 

Peu importe. Tout est bon. Tout est valable. Tant que je suis au clair avec mes valeurs, mes besoins qui me font agir dans un sens ou dans l’autre, il ne peut y avoir aucun jugement. Ni de moi, ni des autres (ou en tout cas, cela ne m’atteindra pas).

 

L’essentiel est par contre de vraiment prendre le contrôle de mon temps en choisissant en mon âme et conscience les activités sur lesquelles je veux passer du temps.

 

Identifiez lessentiel Eliminez le reste 300x300 Je n’ai pas le temps

 

Cela signifie donc :

1/ Me connaître suffisamment pour savoir ce qui est important pour moi. Je dis bien important et non urgent. J’ai tendance, comme beaucoup de personnes, à me laisser emporter par l’urgence. Or les choses importantes sont celles qui vont me construire à terme, qui vont me permettre de mener une vie à la hauteur de mes espérances.

 

2/ Fluidifier mes activités pour qu’elles correspondent au mieux à mes besoins du moment, pour qu’elles m’apportent le maximum de valeur. Cela passe par :

  • dire « Non » aux nouvelles sollicitations si celles-ci ne sont pas alignées avec mes besoins
  • mettre de côté certaines de mes idées qui ne sont pas en adéquation avec mes priorités actuelles.
  • zapper/déléguer certaines de mes tâches (celles que je pense devoir faire ou pour lesquelles je ne suis pas la mieux placée)

 

3/ Ne pas hésiter à secouer les habitudes, à sortir du cadre, à faire preuve d’imagination. Décider par exemple de repousser l’heure du coucher pour faire un jeu de société avec mes enfants. Faire un repas de chips / charcuterie (avec une compote à boire en dessert pour le côté 5 fruits et légumes par jour) pour me laisser du temps pour finir ma présentation…

 

4/ Ne plus me cacher derrière l’excuse « Je n’ai pas le temps ». C’est moi qui choisis ce qui est important à mes yeux. Personne ne peut me juger pour ça tant que je l’affirme comme une décision et non avec une posture de victime du temps qui passe.

 

Un bel exercice d’exploration et d’affirmation de soi !

Après, cela ne se fait pas du jour au lendemain. Mais ce n’est pas grave, j’ai tout mon temps pour réussir…

 

Barbara

 

PS : Si tu te reconnais dans mon message ou que cela résonne pour toi, je t’invite à le commenter et le partager avec toutes personnes susceptibles d’en avoir besoin.

loading Je n’ai pas le temps hellocoton Je n’ai pas le temps

2 réflexions au sujet de « « Je n’ai pas le temps » »

  1. Bonjour,
    on en revient au gros et petits cailloux!
    l’important pour moi aussi , est le rapport que j’ai au temps, j’ai horreur du retard. je sais qu’il faut que j’évite de considérer la montagne de choses (même choisies) à faire qui a tendance à me stresser (par peur du retard et manque de temps), mais chaque élément que l’on veut faire, s’accorder le temps nécessaire pour chaque chose, pour en profiter, la vivre entièrement, et accepter de prendre plus de temps que prévu au profit de son équilibre. bref,ne pas oublier de vivre le présent.

  2. Oui, tu as raison. C’est une question de choix de cailloux, de choix de ses priorités.
    Choisir ce qui est important pour soi sans culpabiliser, et comme tu le dis, le vivre entièrement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *