Developpement personnel

Pourquoi il faut parfois oser décevoir les autres

Pourquoi il faut parfois oser décevoir les autres

Bienvenue sur Je Veux Du Bonheur !

Pour recevoir le cadeau de bienvenue qui t’attend, c’est par ici! C’est un guide qui t’explique les 10 règles d’or à mettre en place dans ton quotidien pour arrêter de souffrir et enfin être en paix.

Pendant longtemps j’ai eu un profond sentiment de vide intérieur. Mais je ne comprenais pas pourquoi. J’avais tout pour être heureuse. Une famille aimante. Un métier dans lequel je réussissais. Des amis en qui j’avais confiance. Une maison dans laquelle j’aimais me cocooner. Pleins de choses pour profiter de la vie. Mais tout ça ne suffisait pas à me rendre heureuse. J’avais l’impression d’avoir une vie qui ne me correspondait pas. Une vie que je n’arrivais pas à contrôler. Je me comparais sans cesse aux autres. Je trouvais que leur vie était mieux. Que l’herbe était plus verte ailleurs. J’avais la sensation d’être une éternelle insatisfaite.

Il m’a fallu du temps pour comprendre que ma version du succès ne m’appartenait pas. Au contraire, elle répondait à des objectifs issus de la société, de mes parents, de mon entourage.

Il m’a fallu du temps pour comprendre qu’il m’appartient à moi, et moi seule, de définir précisément quelle sera ma propre version du succès.

Des attentes parentales et sociétales en désaccord avec notre idéal de vie...

En effet, depuis l’enfance, par nos parents, nos enseignants, la société, nous sommes beaucoup à être conditionnés à suivre un trajet tout tracé. Tu es bon en mathématique. A toi la voie royale. Math Sup. Math Spé. École d’ingénieur. Même si cela ne te correspond pas forcément.

De plus, ces attentes prennent parfois la forme d’une charge lourde à porter lorsque se rajoute le souhait de nos parents de réussir là où eux ont échoué. Le souhait de vivre leurs propres rêves. Il suffit par exemple de voir certains parents sur les abords des terrains de foot pour comprendre que l’enjeu est plus grand qu’un simple match entre garçons de 9 ans.

Toutes ces attentes parentales, sociétales nous poussent de plus en plus à courir après « le succès ». A reporter notre bonheur jusqu’à enfin atteindre le supposé saint Graal.

Malheureusement, une fois atteint, nous nous retrouvons dans une voie qui ne nous convient pas. Nous nous trouvons emprisonnés dans une version du succès qui ne nous correspond pas.

Oser décevoir ou être déçu pour s'autoriser à vivre en cohérence avec soi-même

C’est pourquoi, il est important d’oser parfois décevoir les personnes qui ont des attentes envers nous. C’est même nécessaire pour pouvoir exprimer sa propre voie.

Mais souvent, la déception est vue comme un sentiment négatif à éviter à tout prix. Nous n’osons pas décevoir les personnes qui nous entourent. Celles qui nous soutiennent. Nous guident. Au contraire, les décevoir nous culpabilise. Et pourtant, oser décevoir ceux qui ont des attentes envers nous est la voie royale pour se prendre en compte.

De même, nous ne voulons pas nous-même ressentir de la déception. C’est un sentiment qu’on essaie d’éviter au maximum. Et pourtant, la déception est comme une alerte qui pointe du doigt ce qui ne nous convient pas. Cela nous permet de voir si notre vie est vraiment alignée avec qui nous sommes vraiment. Si nous vivons en cohérence avec ce qui nous anime, nous et personne d’autre. Cela permet de répondre à cette question si essentielle « Est-ce que cette vie-ci me convient ? ». Car la déception permet de nous faire prendre conscience de nos désirs. Nos besoins. Ce que l’on aurait aimé avoir. Ce qui est important pour nous.

Mettre de la clarté sur qui l'on veut être

C’est pourquoi si vous vous trouvez emprisonnés dans une vie qui ne vous correspond pas. Si vous avez l’impression de vous cacher derrière un masque imposé par les autres. Je vous invite à mettre de la clarté sur qui vous voulez devenir.

Car la vie ne concerne pas seulement ce que nous voulons faire ou avoir, mais qui nous voulons être. Et pour vivre la vie que l’on souhaite, il faut d’abord identifier ce qui est important à nos yeux.

Et cela passe par :

  • définir mon Être, qui je suis, ou en tout cas, qui j’aimerais être
  • me positionner sur tout ce qui a de la valeur à mes yeux
  • mais également sur comment je m’imagine passer ma vie

Car tout vient de là. Une fois que je suis conscient de qui je suis, je peux agir en conséquence pour faire les actions adéquates et avoir la vie que je souhaite. Une fois mon but identifié, je peux aligner mes actions de tous les jours en fonction de qui je veux être vraiment.

Visuel Pinterest 3 clefs essentielles pour vivre en cohérence avec soi même o5x44mdck6sc2dcyum7lvr1s32n5x0wu9yahgvvvgg Pourquoi il faut parfois oser décevoir les autres

Le risque autrement est de rester enfermé dans une routine quotidienne « boulot – métro – dodo », de laisser le temps passer en rêvant uniquement sa vie, mais sans la vivre réellement.

Nous n’avons tous qu’une seule vie, qu’un seul tour de manège. Il ne tient donc qu’à nous de la vivre comme nous le souhaitons avant qu’il ne soit trop tard.

Un exercice pour identifier votre version du succès

Voici donc un petit exercice pour vous aider dans cette démarche. Il va vous permettre de vous projeter dans le futur et ainsi vous aider à identifier vos désirs, votre version du succès pour ultimement redonner un nouveau souffle à votre vie.

Installez-vous confortablement dans un endroit calme et propice à l’introspection.

Projetez-vous un jour de célébration (votre anniversaire, votre départ en retraite…).

Un membre de votre famille, un ami ainsi qu’un collègue ont prévu de faire votre éloge.

Écrivez sur une feuille ce que dirait chacune de ces personnes.

Quel type de conjoint ou de parent êtes-vous ? Quel type d’ami ? Comment vos collègues vous perçoivent ?

Quelles sont les qualités essentielles qu’ils remontent ? Quelles sont les actions les plus significatives que vous avez réalisées ? Comment avez-vous mené votre vie ?

N’oubliez pas que vous ne devez pas répondre en fonction de ce que vous pensez « devoir être » mais en fonction de qui vous êtes réellement.

Cet exercice peut ne pas être facile pour certaines personnes. Ceci est tout à fait normal. Mettre de la conscience sur qui nous sommes vraiment demande d’aller à l’encontre de ce pour quoi notre mental a été conditionné. Pour autant, cet exercice est essentiel. Alors, je vous invite à y aller à votre rythme. Petit à petit. Un pas à la fois en toute bienveillance.

Ce que vous venez d’écrire, c’est la façon dont vous devez vivre votre vie dès aujourd’hui. N’attendez pas demain pour commencer à vivre votre vie. C’est aujourd’hui le bon et l’unique jour pour vivre sa vie souhaitée.

Alors oui, en agissant en cohérence avec qui vous êtes vraiment, vous risquez de décevoir ceux qui ont placé des attentes en vous. Mais le jeu n’en vaut-il pas la chandelle ?

Dites-moi dans les commentaires quelles sont les actions que vous allez prendre pour avancer vers votre propre version du succès. Celle qui est alignée et en cohérence avec vous-même. Celle qui vous permettra de mener une vie consciente et pleine de sens. J’ai hâte de vous lire.

Avec amour,

Barbara

Si tu en as marre de souffrir, je te propose de télécharger gratuitement mon guide « Les 10 règles d’or pour arrêter de souffrir et enfin se sentir en paix« .

Je t’y apprends comment ne plus vivre dans le passé. Comment ne plus rester bloqué dans tes blessures. Comment développer un mindset qui te met aux commandes de ta vie. Et bien d’autres choses !

7 réflexions au sujet de « Pourquoi il faut parfois oser décevoir les autres »

  1. Bonjour Barbara,
    Encore un article de ta part qui tombe à point nommé dans mon chemin de vie.
    J’ai compris et mis un mot hier sur le comportement de l’homme que j’aime passionnément depuis 2 ans.
    Il possède une personnalité passive agressive.
    Cette personnalité m’a permis de grandir et d’évoluer dans le bon sens.
    Je suis moins voire quasiment plus du tout colérique ou jalouse, je m’exprime plus calmement, avec empathie et assertivité… Bon ça n’est pas non plus parfait comme pourrait l’être un professionnel mais clairement, comparé à avant lui, je m’aime beaucoup plus grâce à ces traits de caractères que j’ai appris à travailler pour lui et grâce à tes méthodes 😉
    Mais voilà Barbara, je pense que aujourd’hui j’ai assez avancé dans mon amélioration. Je veux continuer bien sûr mais pour moi et plus pour lui.
    Aujourd’hui je voudrais qu’il apprenne à exprimer ce qu’il ressent réellement, même si ça risque de me blesser ou de clasher entre nous.
    Aussi je pense que s’il prenait l’habitude de se risquer à me dire ce qu’il pense vraiment, cela l’aiderait par la suite dans son travail et auprès de son entourage.
    Il fait toujours bonne figure, dit toujours amen à tout, ne dit pas les choses négatives qu’il pense car selon lui cela n’a pas lieu d’être dit car cela n’a pas d’intérêt et surtout cela pourrait apporter du conflit.
    Il aime que tout soit rose tout le temps.
    Je peux le comprendre mais je ne pense pas (et ton article le confirme) que cela arrange les choses, au contraire.
    Il fuit les discussions que je lui réclame.
    Barbara aujourd’hui je suis en proie au désespoir. Je l’aime mais je sais que si rien ne change notre relation va s’arrêter.
    Je suis une personne très franche et donc je prends beaucoup sur moi pour essayer de me mettre à sa place et tenter de comprendre pourquoi il ne dit pas vraiment les choses.
    Je sais qu’il m’aime mais je sais aussi qu’il est dur et qu’il est convaincu que son comportement fuyant est le bon.
    Barbara comment l’aider à communiquer ? Comment aider notre couple ?
    Merci Barbara 😊

  2. J’ai lu ton article ,moi aussi j’ai essayé rien y fait Je voulait comprendre et voilà le résultat on me fait passer pour ce que je ne suis j’ai arrêté ma relation avec le père de mes enfants jusqu’à l’heure d’aujourd’hui je voulait parler avec lui sur ma souffrance pour trouvé une sérénité pour lui il n’a rien fait ,le plus blessants va te faire soigner par psychiatre j’ai préféré arrêté moralement et physiquement je lassé, sa ma donner des doul au corp qui me fond peur des angoi9 malgre9 que mon médecin ma rassuré ainsi que ma psychiatre et capqui fait de la faciatherapie je fait sa avec capucine depuis 5 mois pour vous dire j’ai l’impression que je ne vais pas m’en sortir il y a des moments je voudrais crier hurler ,je suis en Guadeloupe pas de famille voilà.

  3. Bonjour Élodie,

    Tout d’abord bravo pour tout le chemin parcouru. Il ressort de ton témoignage un grand amour dans votre couple qui est beau à lire.
    Pour répondre à ton questionnement, je vais te proposer un autre point de vue, un autre angle d’approche.
    Et si, tu n’essayais pas de changer quoique ce soit en lui? J’ai fait un article sur comment changer les autres. En fait, il est impossible de réussir à changer qui que ce soit. Car chacun réagit comme bon lui semble. Il n’y a pas de règles comportementales à suivre. Personne n’a la vérité sur ce qui est mieux. Dans cette histoire, tu as ta propre vérité sur ce qui serait bien pour lui et pour toi. Et ton conjoint a lui aussi sa propre vérité sur ce qui serait bien pour lui et pour toi.
    En fait, nous interprétons tous ce que l’on vit en fonction de notre propre histoire, de nos propres blessures et croyances.
    Aussi, je t’invite plutôt à accepter les choses telles qu’elles sont et telles qu’elles doivent être. Comment tu sais que c’est ce qu’elles doivent être? Tout simplement car c’est ce que tu vis. Ce que tu vis est toujours la vérité. Mais lorsque tu t’opposes à ce que tu vis en y mettant des « il faudrait que… il devrait… il n’aurait pas du », c’est là où tu te plonges dans de la souffrance émotionnelle.
    Dis-moi ce que tu penses de cet angle d’approche.
    Très belle journée
    Barbara

  4. Bonjour Fati,
    En lisant ton commentaire, ce qu’il me vient à l’esprit c’est « laisse-toi du temps ». Tu as mis en place beaucoup de choses pour t’amener du bien-être. Mais pour tout ce qui concerne le développement personnel, il n’y a pas de baguette magique. Changer ses habitudes, se libérer de ses blessures, modifier ses croyances demandent de la répétition. Beaucoup de répétitions. Mais tant que tu continueras à porter la responsabilité de tes émotions, tant que tu continueras à mettre de la conscience sur tes pensées, tu avanceras un pas après l’autre vers ton bien-être.
    Tout change dans la vie. Ce sentiment de souffrance, lui aussi, changera. Aussi, je t’invite à reconnaître tous les pas que tu as déjà faits. Car il y en a, c’est sûr.
    Bonne continuation

  5. Bonjour Barbara,
    Entièrement d’accord, ça n’est pas aux autres de changer mais à moi de m’adapter et d’accepter les situations qui me blessent.
    Juste un petit conseil stp : lorsque je vis une situation que je ressens comme négative, par exemple lorsque j’éprouve de la jalousie envers une fille avec qui il parle juste 5 min. En soit je n’ai aucune raison apparente d’être jalouse mais mon passé, mon manque de confiance en moi et mon « intuition » font que, oui, j’éprouve clairement de la jalousie… J’en ai honte, je sais que c’est mal, mais voilà (et ma question va venir) je ne peux me retenir de lui en faire part… Forcément il le prend mal et s’en suit une à plusieurs soirées de boudinage 😕
    Au fond de moi je connais exactement toutes les raisons qui font que j’ai cette réaction.
    Ma question est simple : dois-je me contenir et ne surtout rien dire pour éviter le conflit ?
    Je sais que tu préconises plusieurs méthodes pour gérer ces situations, comme d’écrire par exemple. C’est mon grand questionnement du moment. Moi qui suis habituée à être très honnête et toujours dire ce que je ressens, notamment ce qui va mal, je me rends compte qu’il n’est peut être pas forcément utile de toujours tout dire. Je n’arrive pas bien à faire la part entre ce que je me dois d’exprimer et ce que je me dois de taire et régler seule.

    Bien à toi Barbara.
    Beaucoup d’amour pour toi en cette période difficile. 💖

  6. Coucou Élodie,

    Je reviens vers toi un peu tard mais j’ai passé ces dernières semaines auprès de mon papa 😉

    Concernant le fait de dire les choses à ton conjoint, j’ai une question à te poser. Pourquoi as-tu besoin de dire ce que tu ressens? C’est une question importante. Car ton conjoint n’est pas responsable de ce que tu ressens. Ton conjoint a le droit d’agir comme bon lui semble. Ce sont tes pensées qui t’entraînent dans ce cercle vicieux de la jalousie. Donc, si tu as besoin de lui exprimer ton ressenti pour qu’il change son comportement, cela ne peut pas fonctionner. C’est ça être 100% responsable de ses pensées et de ses émotions. Je t’invite donc en effet à regarder ces pensées qui te procurent cette jalousie et à les remettre en question comme je te l’ai appris dans la formation.
    Maintenant, tu as, toi-aussi, le droit d’agir comme bon te semble. Cela veut dire que si tu souhaites lui exprimer tes ressentis, libre à toi de le faire. Par contre, je t’invite à ne pas attendre de lui qu’il réagisse d’une certaine façon, et, au contraire, de l’autoriser à réagir suivant ce qui résonnera pour lui. La seule chose que tu peux contrôler ce sont tes pensées. Tu ne peux pas contrôler ce qu’il pensera de ce que tu lui diras.
    Dis-moi si cela t’aide dans tes réflexions.
    Très belle journée

  7. Oui la question du « pourquoi je ressens le besoin de lui dire » m’aide beaucoup.
    J’attends la prochaine fois que ça m’arrive pour appliquer maintenant 😊
    Merci Barbara.
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *