Developpement personnel

5 stratégies pour stopper la comparaison négative

Je veux m'inspirer des autres et non me dévaloriser par une comparaison négative

Ces derniers jours je me suis souvent mise en position de comparaison : comparaison avec des entrepreneurs quel que soit leur domaine d’activité, comparaison avec d’autres personnes dont l’activité principale est le bien-être des autres…

« Ma communauté n’est pas assez développée par rapport à elle »

« Je n’ai pas sa légitimité »

« Elle est meilleure oratrice que moi »

« Ses articles sont plus pertinents »

STOP !!!!!

Cette comparaison n’a que 2 résultats : dévaloriser mon estime de soi et me bloquer / m’empêcher de passer à l’action.

Voici donc les 5 stratégies que j’ai mises en place pour arrêter cette comparaison intempestive

Stratégie n°1 : Ne pas comparer sans avoir toutes les données en main

J’ai déjà eu par le passé un épisode de comparaisonite aigüe.

C’était essentiellement dû aux réseaux sociaux. Que cela soit sur Facebook ou Instagram, je voyais la vie des autres s’étaler sous la forme de photos toutes plus belles et enchanteresses les unes des autres : un super dîner, un voyage sur une île paradisiaque, des fêtes inoubliables. Et le décalage entre cet étalage de « bonheur »  et moi derrière mon écran fut un tel crève-cœur que j’ai préféré stopper quelques temps mes activités sur les réseaux sociaux.

Ce temps de pause m’a permis de comprendre que la comparaison n’était pas justifiée. Chaque personne ne montre que ce qu’elle veut bien montrer. Alors, oui la maison est bien rangée malgré 3 enfants à la maison, mais ce que la photo ne montre pas c’est que 5 minutes avant, le salon était aussi bordélique que le mien ! Oui, cette famille ressemble à la famille du bonheur, mais les moments de pleurs ne sont pas photographiés eux.

On ne voit qu’un instant T sans voir le vrai décor derrière : leurs ennuis, leurs problèmes, leurs engueulades, la vraie vie quoi !

Depuis mon lancement dans l’entreprenariat, j’ai tendance à nouveau à me comparer, mais cette fois-ci avec des pairs.

Là encore, il m’arrive que la comparaison m’amène un sentiment d’infériorité (« je suis moins bien que »… « si seulement moi aussi je savais »…, « si seulement moi aussi j’étais »….).

Il est évident que dans n’importe quel domaine de la vie, il existera toujours quelqu’un de meilleur que moi. Pour autant, est-ce que cela veut dire que je dois mettre l’autre sur un piédestal ? Est-ce qu’être meilleur dans un domaine signifie être meilleur que moi dans ma globalité ?

Non, bien sûr. Il est essentiel de comprendre l’importance de ne pas fantasmer sur la vie des autres, mais au contraire de vivre la sienne pleinement!

J’ai compris que tout le temps que je passe à regarder la vie des autres sur les réseaux sociaux, je ne regarde pas MA vie. Je fantasme une illusion de vie, et j’oublie toutes les choses magnifiques qui se passent dans ma réalité. Je ne prends tout simplement pas le temps d’apprécier et de savourer.

Maintenant, la comparaison aux autres sur les réseaux sociaux ne me touche plus. J’aime ma vie telle qu’elle est, peu importe ce que les autres font. J’ai appris à mettre de la valeur sur qui je suis .

Stratégie n°2 : Reconnaître mes forces et nos différences

Dès lors que de l’énergie négative ressort de ma comparaison avec mes pairs, je force mon esprit à réfuter ses pensées par un jeu de questions :

  • En quoi ne suis-je pas assez ?
  • Comment je sais que je ne suis pas assez ? Quelle en est la preuve ?

Moi aussi j’ai des points forts, des talents. Le mieux je me connais, le mieux je vivrai ma différence à l’autre. Cette connaissance de soi est essentielle. Nous sommes tous uniques. Deux experts dans un même domaine n’auront pas les mêmes connaissances ou tout du moins pas la même approche. Et c’est tant mieux. C’est la diversité qui fait la richesse du monde. C’est par la diversité que nous répondrons au mieux aux attentes de personnes différentes. Si chacun cultive son unicité, chacun trouvera forcément sa place.

Stratégie n°3 : Rester aligner à moi en toute circonstance

Le risque dans la comparaison, c’est de se forcer à être quelqu’un d’autre ou à agir comme quelqu’un d’autre sous prétexte que cette personne a réussi dans son domaine. Si je sens que je ne suis pas alignée avec l’action réalisée, c’est tout simplement que je ne dois pas la faire, qu’elle n’est pas pour moi. Encore une fois, je suis la seule responsable de mes actes. Tout est en moi. Il me suffit d’être suffisamment en conscience pour voir si l’action à réaliser est bien alignée avec mon intuition, avec mes valeurs, avec qui je suis. Il ne doit pas y avoir de « il faut que », « je dois » mais uniquement des actions dirigées par l’envie « j’ai envie de… ».

Stratégie n°4 : Chercher l’inspiration plutôt que la comparaison

Trouver un modèle que j’admire pour ses valeurs, pour ses connaissances particulières, pour son talent d’orateur, …, me permet de me sortir de la comparaison malsaine pour entrer dans le cercle vertueux de la motivation pour agir.

Que ferait  Steve Jobs dans mon cas ? Comment réagirait Nelson Mandela ?…

Il est essentiel de se créer un cocon inspirant. En m’inspirant de ces personnes, de ces modèles, je pose petit à petit des actions pour tendre vers mon idéal de vie. Dans ce cas, la comparaison se transforme en inspiration pour me propulser toujours plus vers ce que je veux être. La comparaison n’est plus un miroir de mes manques (qualités, compétences, …) mais au contraire un moteur d’amélioration, de motivation.

Si c’est normal pour eux, s’ils ont réussi à la faire, pourquoi pas moi ? C’est la norme pour eux, alors cela peut devenir ma norme également.

Dans ce cas, je deviens une version améliorée de moi et non une version déformée. Je reste moi-même avant toute chose.

Stratégie n°5 : Ne me comparer qu’à moi-même

Lorsque j’envie les autres pour ce qu’ils sont ou ce qu’ils font, cela a tendance à me bloquer dans mes actions. Je me sens « moins que », « pas à la hauteur », « pas assez » et cela court-circuite toute envie d’évolution ou d’action.

La seule comparaison utile est la comparaison avec soi-même (soi-m’aime !).

Cette comparaison avec mes propres progrès a l’avantage de me galvaniser et me pousse à agir toujours plus. Ainsi, chaque jour je pose une pierre de plus sur le chemin de mon bonheur. Chaque jour, je m’éveille toujours plus. Chaque jour, je suis plus avancée que la journée précédente. Car peu importe le résultat, comme on l’a vu déjà souvent, tout ce que la vie nous donne est un apprentissage si je décide d’apprendre de toute chose.

Alors, j’applique la politique des petits pas quotidiens et je me retourne régulièrement pour voir le chemin parcouru.

 

Des petits pas peuvent mener vers de grands bonds n990ksnepsam282p2ypzm6jzogo0i61hg9k2bex5eo 5 stratégies pour stopper la comparaison négative

En appliquant ces différentes stratégies, je quitte la spirale infernale de la comparaison en devenant quelqu’un qui n’a aucune raison de douter de ma réussite, et ce quel que soit le domaine concerné.

Des questions, des remarques ? Les commentaires vous attendent.

Et n’hésitez pas à partager ce message si vous pensez qu’il peut aider.

Visuel de loffre 2 5 stratégies pour stopper la comparaison négative

Si vous sentez que vous avez besoin d’être challengé(e)s pour réussir à faire les premiers pas vers votre transformation et votre bien-être, je vous invite à découvrir la formation gratuite « 7 jours pour booster sa joie de vivre ». A l’aide de défis journaliers, nous travaillerons à mettre petit à petit votre mental au repos, à diminuer vos saboteurs internes pour aller vers plus de joie de vivre au quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *