Bulle d'inspirationsDeveloppement personnel

Le chemin du pardon, une entrevue avec Robert Savoie

Le chemin du pardon_une entrevue avec Robert Savoie

Bienvenue sur Je Veux Du Bonheur !

Pour recevoir le cadeau de bienvenue qui t’attend, c’est par ici! C’est un guide qui t’explique les 10 règles d’or à mettre en place dans ton quotidien pour arrêter de souffrir et enfin être en paix.

C’est avec beaucoup d’émotion dans les yeux et dans la voix que j’aborde ma première entrevue vidéo. J’y ai le privilège de recevoir un homme de cœur, Robert Savoie, auteur et conférencier international. La première fois que j’ai vu Robert en conférence, j’ai été tellement bouleversée et transformée par son histoire hors du commun que j’ai immédiatement décidé de suivre cet homme puissant, généreux et authentique. Alors, lorsque j’ai appris qu’il revenait en France pour une nouvelle tournée de conférences, j’ai tout de suite réservé mon billet. J’ai ensuite pris mon courage à deux mains pour lui demander une interview qu’il a acceptée immédiatement.

Dans cette interview, Robert nous délivre, en toute humilité, des clefs pour nous libérer de la souffrance occasionnée par tous les événements de vie passés mais qui continuent de nous hanter dans notre quotidien.

La croisée des chemins

Pendant de nombreuses années, Robert Savoie a vécu dans une caverne d’isolement affectif. Incapable de ressentir ses émotions, il les fuyait dans de nombreuses substances (l’alcool, la drogue) ainsi que dans le travail.

Sa croisée des chemins commence en 1995 à la mort de son père assassiné par 3 jeunes hommes de 18 et 19 ans. Cet acte d’une extrême violence a alors réveillé en lui toute la colère et l’agressivité accumulées depuis son enfance.

On a tous des expériences de vie souffrantes mais lorsqu’on ne les libère pas, c’est dur de vivre dans l’amour de soi. 

Robert nous explique que si on ne libère pas toutes nos expériences passées difficiles, celles-ci impactent notre quotidien en nous poussant à revivre encore et toujours les mêmes situations. On répète alors les mêmes patterns et on s’auto-sabote.

C’est pourquoi, après 5 années passées dans la haine et la vengeance, 5 années passées à s’auto-saboter, il touche le fond suite à une séparation avec sa conjointe de l’époque. C’est là qu’il décide de faire du cheminement personnel pour en finir avec cette souffrance qui le submerge continuellement.

Pardonner pour soi

Robert nous parle ensuite du pardon. Il nous explique que le chemin du pardon se fait pour soi. C’est un acte égoïste. Lorsqu’on pardonne, on ne donne pas raison à ceux qui nous ont fait mal. Le sens du pardon est de se soulager soi-même de sa propre haine. Car le ressentiment c’est soi par rapport à soi. Quand on hait l’autre, ce n’est pas lui que ça fait souffrir, c’est nous-même.

Être vulnérable et sensible, c’est l’une des forces que l’être humain doit développer davantage 

Et tant que l’on en veut aux autres, on porte notre attention sur l’extérieur. Il faut donc revenir en intimité avec soi. Cela nous demande de ressentir cette zone fragilisée à l’intérieur de nous qui est souffrante. C’est-à-dire accepter de regarder toutes nos expériences difficiles – nos parents, nos ex, nos abuseurs – pour en prendre soin, les exprimer et les verbaliser.

Le pouvoir du pardon est la clef pour atteindre le pouvoir de l'amour

Nous discutons ensuite du lien entre le pardon et l’amour de soi.

Il nous explique que bien souvent, on recherche l’amour de soi en essayant de faire plaisir aux autres. Mais malheureusement, cela se fait souvent à notre propre détriment. Car lorsqu’on fait passer ses besoins après ceux des autres, quand vient le moment d’y répondre, on n’a plus le temps et la force de le faire.

Et pourtant, tout part de soi et tout est à l’intérieur de soi. Aussi, plus on se libère, plus on se donne accès à cette sensibilité et vulnérabilité, et plus on chemine vers l’acceptation qui est la clef pour atteindre l’amour de soi.

Le chemin le plus extraordinaire qu’on doit entreprendre, c’est le chemin le moins fréquenté. Celui de la tête au cœur. Et quand on décide de s’investir en relation avec soi et qu’on libère nos expériences, on a accès à l’amour de soi, à la confiance en soi. Et c’est le plus beau cadeau qu’on puisse s’offrir

On doit donc commencer par s’occuper de soi. Et plus on prend soin de soi, plus on est en mesure d’impacter son environnement proche et de créer par extension un monde meilleur. Mais en tout premier, il nous appartient d’incarner ce changement en nous libérant de toutes nos zones de souffrance.

L'importance de l'écoute

Pour finir, lorsque je demande à Robert quelle leçon de vie il aimerait donner à son petit-fils qui vient de naître, il me répond que le plus beau cadeau que l’on puisse offrir à une personne qui vit des expériences difficiles, c’est l’écoute. Etre présent auprès d’elle. L’accompagner. L’aimer telle qu’elle est et lui donner le droit d’exister dans ce qui est difficile pour elle.

Quelle belle leçon de vie ! Merci Robert.

Comme tu as pu le constater, Robert Savoie est un mentor qui incarne à la perfection le pardon et l’amour de soi. C’est également un homme de cœur qui sait être présent et engagé auprès des personnes qu’il accompagne. Nous avons tous beaucoup à apprendre de lui et je t’invite vraiment à le suivre !

Son site Internet : Cliquez ici

Suivez Robert sur Facebook : Cliquez ici

Sa chaîne Youtube : Cliquez ici

Avec amour,

Barbara

2 réflexions au sujet de « Le chemin du pardon, une entrevue avec Robert Savoie »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *