A bas les je dois et les il faut que

A bas les « Je dois » et les « Il faut que » !

Publié le Publié dans Humeur

Lorsque je regarde mes garçons, je trouve qu’ils sont souvent plus conscients que moi adulte. A chaque fois que j’ai le malheur de leur dire « tu dois… » ou « il faut que tu… », la réponse est immédiate : Pourquoi ?

Et ils ont raison. Pourquoi doivent-ils être les marionnettes de mes décisions ? Pourquoi doivent-ils m’obéir au doigt et à l’œil sans explication ou sans tenir compte de leur avis.

 

Je trouve leur réaction tout à fait saine et normale.

 

Et pourtant, quand je m’écoute, il n’est pas rare dans la journée que je me dise : « bon bah là je dois faire ça » :

« Je dois me sortir du lit… »

« Je dois faire le ménage… »

« Je dois chercher les enfants à l’école… »

«  Il faut que je finisse mon article… »

« Il faut que je crée un partenariat… »

 

En fait, mes journées sont remplies de « je dois », « il faut que… ». Tout y passe : les tâches rébarbatives comme les tâches qui me font plaisir.

Je suis mon propre persécuteur. Je m’oblige moi-même à faire des choses. Je suis la marionnette de mon mental qui veut me faire croire que je n’ai pas le choix.

 

Car tout vient de là. On est tous conditionnés à entendre des « tu dois… », « il faut que… » à longueur de journée. L’environnement familial, le système éducatif, le monde du travail, tout passe par l’obligation de faire. Du coup, mon mental s’est créé le schéma que tout est déjà dicté et que je dois juste faire.

 

Et bien non, cher mental, je ne veux plus te laisser me faire croire que je n’ai pas de responsabilité dans mes actions. Je ne veux plus faire par devoir, mais faire par choix, par envie. Car tu sais comme c’est important pour moi de reprendre les rênes de ma vie, de décider en conscience de vivre la vie que je souhaite.

 

En plus cher mental, quand tu m’envoies tes « je dois », c’est tout sauf motivant. Cela me donne l’impression d’agir sous la contrainte, de m’obliger à faire les choses même si je ne veux pas. L’énergie qui y ressort est forcément négative.

 

D’ailleurs, il ne me semble pas que quelqu’un m’oblige, pistolet sur la tempe, à sortir de mon lit, à faire le ménage, à m’occuper de me enfants, à faire fructifier mon business…

Non, c’est bien mon choix, ma responsabilité, ma décision.

 

Alors je décide de reprendre petit à petit le contrôle de mes pensées. Pour cela, je remplace tous les « je dois » / « il faut que » par « j’ai envie » / « je souhaite » / « je veux ». Rien que ce changement de verbe apporte une énergie bien différente. Car je n’agis plus sous la contrainte mais en connaissance de cause parce que je l’ai décidé, parce que j’en vois de l’intérêt.

 

« J’ai envie de faire mon repassage pour avoir ma chemise préférée » est bien plus positif que « je dois faire le repassage ». Qu’en penses-tu ? La motivation qui en ressort n’est pas la même n’est-ce pas ?

A partir de maintenant, je décide donc de bannir de mon vocabulaire tous les « je dois / il faut que ».

Et je m’en porte bien mieux ! Et mes enfants aussi!

 

PS : photo prise en Grèce

2 réflexions au sujet de « A bas les « Je dois » et les « Il faut que » ! »

  1. Ton article fait du bien, c’est positif de se dire: j’ai envie d’aller travailler pour rencontrer des gens touchants ou sympas, pour partir en vacances aussi, je vais me lever pour prendre un bon café , mais parfois c’est un peu plus dur( je vais faire ma déclaration d’impôt aujourd’hui, quelle casse tête encore, mais après je passe un super we ).

  2. Merci beaucoup. Après pour les impôts, tu peux aussi te dire que tu souhaites les faire avant la date limite pour ne pas payer d’amende 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *