Developpement personnel

Comment booster sa confiance en soi

Comment booster sa confiance en soi
Dans mon dernier article-vidéo, je te demandais à quel point tes croyances t’empêchent elles de réussir. Aujourd’hui, j’aimerais prendre le temps de continuer à approfondir ce point par une autre approche : l’impact de nos pensées négatives, de nos croyances sur notre confiance en soi.

On parle beaucoup de l’impact négatif de nos croyances sur notre bien-être général. Il a été, en effet, prouvé à quel point nos pensées négatives influent sur notre tendance à la mauvaise humeur, notre sentiment d’être malheureux, notre tendance à la dépression.

Mais, nos croyances affectent également fortement ce que nous voulons et le fait que nous réussissions ou non à l’obtenir, ce qui est un des ingrédients essentiels à la confiance en soi.

Récemment, j’ai lu cette citation de Henry Ford :

Pensez que vous pouvez faire une chose pensez que vous ne le pouvez pas nowqoqrpzew3w74wognv3twolzfdkssdx6ej1su89q Comment booster sa confiance en soi

Cette phrase a tourné en boucle dans ma tête jusqu’à ce que je comprenne à quel point elle est vraie. 

Nos pensées peuvent anéantir notre confiance en soi !

« Je suis nulle ». « Je n’y arriverai jamais. C’est trop difficile ! ». « C’est impossible à faire ». « Je suis une ratée ». « C’est sûr ! Je vais me planter ».

Lorsque ces phrases tournent en bouclent dans nos têtes, elles nous mettent automatiquement dans une situation d’échec ! Car elles ne sont pas juste des mots inoffensifs. Elles sont des sensations, des images qui impactent réellement notre capacité à faire face à une situation donnée.

Visuel de loffre bis Comment booster sa confiance en soi
Si tu en as marre d’être triste sans raison, je t’invite à découvrir le programme gratuit « 7 jours gratuits pour booster sa joie de vivre ». A l’aide d’exercices journaliers, nous travaillerons à mettre petit à petit ton mental au repos, à diminuer tes saboteurs internes pour aller vers plus de joie de vivre au quotidien.

Chaque jour, nous co-créons notre vie par la seule force de nos pensées.

Nous sommes à la fois le réalisateur, le metteur en scène et l’acteur de notre vie.

Alors, si nous nourrissons la croyance que nous allons réussir tout ce que nous entreprenons, nous nous créons automatiquement un film, des situations qui nous amènent vers notre réussite.

A l’opposé, si nos pensées nous poussent à croire que nous sommes incapables, nous vivrons des situations qui nous prouveront notre incapacité.

Alors quel est le poids des croyances, des pensées négatives que nous nous répétons à longueur de journée, de mois, d’année ?

Il est évident qu’elles peuvent soit grandement booster notre confiance en soi, soit la saboter complètement.

Je te propose de faire un rapide exercice de projection. Prends 3 grandes respirations, détends tous tes muscles, ferme les yeux et imagine-toi le jour d’un examen.

Qui, à ton avis, aura le plus de chance de réussir ? La personne qui ne doute pas de ses compétences, de ses connaissances, d’elle-même ou au contraire la personne qui nourrit la croyance que quoi qu’elle fasse, elle sera incapable de réussir ?

D’ailleurs, quelle aura été son attitude, son comportement, ses gestes, ses paroles dans ces deux cas ? Bien différent n’est-ce pas. Car rappelle-toi, nous sommes à la fois le réalisateur, le metteur en scène et l’acteur de notre vie.

Nous voyons le monde, les situations de vie, nous-même, à travers les lunettes déformantes de nos croyances, de nos interprétations, de nos aprioris.

En d’autres termes, nous ne nous voyons pas tel que nous sommes mais tel que nous croyons être.

Pour autant, nous sommes tous tellement habitués à vivre avec le vacarme incessant de notre petite voix critique interne, que nous n’en faisons plus cas. Et pourtant, prendre conscience de nos pensées est la première étape pour les transformer en un booste efficace de notre confiance en soi.

Alors il est essentiel de prendre le temps de bien entendre tes pensées négatives.

Pour cela, je t’invite à prendre l’habitude de noter régulièrement tes monologues dans un petit carnet.

Il se peut que, dans un premier temps, cette attention au fil de l’eau te semble inatteignable. C’est normal ! Surtout, reste bienveillant avec toi-même. Cela fait des années que tu vis avec ta petite voix critique interne. Elle fait partie de toi. Elle est toi ! Il va te falloir du temps pour acquérir la capacité de la dissocier de toi.

Dans ce cas, je te propose de prendre chaque soir quelques instants pour te remémorer ta journée et te repasser le fil mental de tes pensées. Cet exercice te permettra de mettre, petit à petit, le doigt sur les croyances qui ont guidé ta journée.

N’oublie pas que la conscience de soi est comme un muscle qu’il faut exercer.

Tout comme il nous semble normal de faire des abdos pour avoir un ventre plat et musclé, il va te falloir muscler, jour après jour, ta capacité à être à l’écoute de tes pensées. Ce travail à posteriori va t’aider à y arriver.

Mais comme toujours, fais du temps ton allié ! Un ventre plat ne s’obtient pas en une semaine… La capacité à être à l’écoute de tes pensées non plus !

La confiance en soi est reflétée par un état d’esprit orienté développement

As-tu pour habitude d’anticiper négativement toutes les situations à venir ?

As-tu tendance à te croire responsable de tous les échecs, de toutes les difficultés rencontrées ?

Penses-tu qu’une difficulté rencontrée dans une situation donnée se reproduira chaque fois que tu seras dans la même situation ?

Es-tu bloquée par les échecs ?

La confiance en soi ne doit pas être liée à un signe extérieur tel qu’un diplôme, une reconnaissance professionnelle par exemple.

Non ! La véritable confiance en soi est liée à ta capacité à sortir gagnant de chaque situation, qu’elle soit une réussite ou un échec.

Car comme l’a si bien dit Nelson Mandela :

Je ne perds jamais 1 nows197uplav3oo3efkosl74bwbcufdnxaiopwwr4u Comment booster sa confiance en soi
Visuel de loffre bis Comment booster sa confiance en soi
Inscris-toi gratuitement à la formation « 7 jours gratuits pour booster sa joie de vivre » dans laquelle je t’apprends à apaiser ton mental pour aller vers plus de joie de vivre au quotidien.

Malheureusement, la société nous pousse à nous protéger des erreurs. C’est une tactique qui peut nous éviter bien des déceptions à court terme. Mais sur le long terme, cette tendance ne peut qu’impacter négativement notre confiance en soi.

Alors, je t’invite, petit à petit, à modifier les pensées que tu as apprises à remonter dans le point précédent pour les orienter développement.

Que puis-je apprendre de la situation ?

Comment puis-je m’améliorer ?

Qu’est-ce qui pourrait m’aider à mieux faire une prochaine fois ?

Apprends à voir dans chaque situation, une opportunité d’augmenter toujours un peu plus ton apprentissage, ton potentiel.

Ne vois pas tes points faibles comme des handicaps insurmontables, mais comme des indices que tu pourras mieux faire la prochaine fois.

Tu verras que ta confiance en toi augmentera en même temps. Car tu auras construit ton propre chemin vers ta réussite. Tu auras appris à mettre tes croyances, ton état d’esprit, tes pensées, au service de ton développement. Ta petite voix interne ne sera alors plus destructrice, mais au contraire bienfaitrice.

Si tu ressens le besoin de te libérer de tes croyances limitantes, je t’invite à me suivre dans le programme : “3 étapes pour en finir avec les pensées négatives qui vous rongent” afin d’apprendre à mettre tes pensées, ton état d’esprit au service de ton épanouissement et ton plein potentiel.

Grâce à cette formation, tu vas apprendre comment  :

  • Mettre ton mental au repos
  • Te délester des fardeaux inutiles
  • Profiter de la vie en arrêtant de ruminer ton passé
  • Apprendre à mieux résoudre les problèmes sans te laisser envahir par le stress et les pensées négatives
  • Améliorer tes relations aux autres en arrêtant les jugements intempestifs
  • Amener tout simplement de la sérénité et de la joie de vivre dans ton quotidien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *