Developpement personnel

Apprendre à être heureux sans aucune circonstance extérieure

Apprendre à être heureux sans aucune circonstance extérieure

Bienvenue sur Je Veux Du Bonheur ! Pour recevoir le cadeau de bienvenue qui t’attend, c’est par ici! C’est un guide qui t’explique les 10 règles d’or à mettre en place dans ton quotidien pour arrêter de souffrir et enfin être en paix.

As-tu remarqué que nous ne sommes pas tous égaux en termes de joie de vivre ? Certaines personnes accumulent succès sur succès, vivent leur vie de rêve et pourtant sont malheureuses, déprimées et en détresse émotionnelle. Alors que d’autres personnes vivent galère sur galère, problème de santé sur problème de santé, mais resplendissent de joie de vivre au quotidien. 

Pendant plus de 30 ans, j’ai été dans cette première catégorie de personnes. J’étais continuellement en souffrance émotionnelle. Je ressentais une insatisfaction et un mal-être oppressants. Malgré des réussites réelles, je faisais tout pour fuir ma vie à chaque instant. Mon entourage ne me comprenait pas. Après tout, j’avais tout sur le papier pour être heureuse.

C’est au cours de ma seconde dépression que j’ai compris la plus gros mensonge de la vie. Être heureux ne vient pas quand on accomplit ou qu’on obtient certaines choses mais quand on pense certaines pensées. Cela signifie donc que tu peux obtenir toutes les récompenses que tu veux, tu peux vivre tout ce que tu souhaites, si tu ne développes pas la pensée adéquate vis-à-vis de ce qui t’arrive, ton niveau de bonheur ne sera en rien impacté.

Je te propose donc d’approfondir ensemble cette notion importante.

1- Tout commence par une pensée

J’aimerais que tu prennes quelques instants pour réfléchir à ce qui te rendrait fier(e) et heureux(se). Généralement, lorsque je pose cette question à mon entourage, ou à moi-même, ce qu’il ressort est une liste de résultats divers et variés :

Faire le tour du monde

Réussir à courir un marathon

Être en couple

Perdre mes kilos superflus

Obtenir la promotion tant attendue

Gagner à Euromillions

Et pourtant, il est complètement faux de se dire que l’on sera fier(e) et heureux(se) lorsqu’on obtiendra toutes ces choses. Etre heureux(se) et fier(e) sont des émotions. Et comme toute émotion, elles sont issues d’une pensée. Nos pensées sont créatrices. Elles mènent à nos émotions. Car ce que nous pensons, nous le ressentons.

Ce n’est donc pas le résultat, les réussites qui nous rendent fiers(es) et heureux(ses), c’est ce que nous pensons de ce résultat, de ces réussites. C’est la signification qu’on leur donne.

Cela signifie donc que le bonheur est rarement fonction des événements mais de notre manière subjective de les interpréter.

La sensation dêtre heureux o8yojlwza8hizdai7s3zpmqiue9o9acifsmsmlp66g Apprendre à être heureux sans aucune circonstance extérieure

2- Ton pouvoir réside dans tes pensées qui te procurent du bien-être

Peu importe les circonstances extérieures, tu peux arriver à te sentir bien. Et cela dépendra uniquement de ce sur quoi tu focaliseras tes pensées.

Nous pouvons décider de focaliser notre attention sur les côtés positifs de chaque situation vécue afin de tirer bénéfice à la fois du succès ou de l’échec. Chaque événement de vie devient alors une occasion de plus pour évoluer, pour apprendre, pour grandir en toute sérénité.

Ou nous pouvons décider de focaliser notre attention sur le manque, sur tout ce qui ne va pas et continuer ainsi à nous auto-flageller.

La manière dont on choisit de vivre une situation crée notre réalité. Nous n’avons aucun contrôle sur ce qui nous arrive. Par contre, nous avons le contrôle de nos pensées et donc ultimement de nos réactions. A tout moment, on a le choix de vivre sa vie comme on le souhaite, peu importe les circonstances extérieures. On peut se considérer comme une victime impuissante, une moins que rien, ou au contraire, on peut décider d’être acteur de notre bonheur. D’actionner notre pouvoir créateur, celui de la pensée.

Il y aura toujours des points négatifs à chaque situation. Un verre peut toujours être vu à moitié plein ou à moitié vide. Être heureux est un choix ! Nous n’avons pas à chercher le bonheur dans des circonstances extérieures, mais au contraire à le créer par nos pensées et notre attention.

3- Être heureux sur commande

Parfois la vie nous challenge tellement qu’il nous est difficile de voir du positif dans ce qui nous arrive. De plus, comme je l’ai souvent dit, trouver le cadeau caché derrière nos expériences douloureuses demande un travail rétrospectif. Cela demande du temps de faire le lien entre ce que l’on a vécu et les bienfaits que cela nous a apportés. Alors comment faire pour se sentir bien malgré les difficultés qui nous submergent ?

On en arrive à un point essentiel concernant le fonctionnement du cerveau. Tout ce que nous pensons, nous le pensons dans le moment présent. Le cerveau ne fait pas de distinction entre le réel et l’imaginaire. Entre le passé, le présent et le futur. Cela signifie que même si nos pensées concernent notre passé ou un futur complètement hypothétique, nous les pensons dans le moment présent.

Et comme chaque pensée génère une émotion, c’est dans le moment présent que nous ressentons cette émotion.

Donc, lorsque tu te trouves englué(e) dans des difficultés et que tu n’arrives pas à y voir du positif, tu peux toujours focaliser ton attention sur une situation du passé ou même complètement imaginer une scène du futur pour t’apporter immédiatement du bien-être. Tu as donc en toi ce pouvoir incroyable de créer l’émotion que tu souhaites à chaque instant.

4- Ne pas chercher à être heureux à chaque instant

Maintenant, cela ne veut pas dire qu’il ne faut jamais ressentir d’émotions difficiles. Le bonheur doit être vécu au bon moment et non à chaque instant. Être heureux n’est pas convenable dans toutes les situations. Nos émotions nous aident à nous adapter aux situations vécues. Il est donc essentiel de laisser vivre l’émotion qui se présente à l’intérieur de soi. Par exemple, la colère nous mobilise pour vaincre des obstacles. La peur nous alerte et nous permet de nous préparer à combattre ou à fuir. La tristesse est une émotion essentielle pour faire son deuil.

Mais lorsque l’émotion négative est tellement présente qu’elle se transforme en trait de caractère, apporter un peu de lumière et de joie de vivre dans son quotidien peut être le déclic nécessaire pour ne pas sombrer totalement dans la détresse et la dépression.

Aussi, pour t’aider à remarquer, retenir et savourer les meilleures choses de la vie, je t’invite chaque jour à prendre le temps de concentrer ton attention et tes pensées sur ce qui t’apporte du bien-être. Tu n’es pas esclave de tes émotions. Elles découlent de tes pensées. Et nous avons tous le pouvoir nécessaire pour déterminer à quoi nous allons penser à un moment donné. Être heureux est un cadeau que tu peux te donner sans aucune circonstance extérieure.

A toi maintenant ! Dis-moi dans les commentaires si tu te sens plutôt comme une personne qui sait apprécier les bons moments passés et à venir, ou au contraire si tu as plutôt tendance à voir le mauvais côté des choses. As-tu des domaines de ta vie où tu as plus de difficultés à voir les choses du bon côté ? Sur quoi dois-tu particulièrement porter ton attention ?

Avec amour,

Barbara

Si tu en as marre de souffrir, je te propose de télécharger gratuitement mon guide « Les 10 règles d’or pour arrêter de souffrir et enfin se sentir en paix« .

Je t’y apprends comment ne plus vivre dans le passé. Ou bien comment ne plus rester bloqué dans tes blessures. Et bien d’autres choses !

5 réflexions au sujet de « Apprendre à être heureux sans aucune circonstance extérieure »

  1. Bonjour
    Je suis avec attention vos lettres et ce que vous écrivez est tellement vrai surtout lorsque l’on a vécu beaucoup D’épreuves difficiles et douloureuses dans le passé si bien que j’ai du mal à voir le verre à moitié plein
    J’essaye mais souvent la négativité a tendance à prendre le dessus et j’ai du mal à me raccrocher à quelques choses de positif

  2. Bonjour Barbara, c’est vraie que tout les efforts que je fait ma thérapeute même mon médecin m’a psychiatre ,pourquoi moi j’ai l’impression comme si on me raconte des mensonges j’ai l’impression de tourné en rond comment faire pour ne plus subites ces souffrance lié au douleurs du corps qui me fond peur de mourir, voilà, en tout qu’ à j’aime beaucoup te lire tout ce que tu dis et juste ,mon souhait à moi je veut juste la paix intérieure ni douleurs ni peur.

  3. Bonjour Barbara, merci pour tes écrits. Je voudrais dire qu’effectivement, il y a un gros travail à faire sur nos pensées car elles peuvent être destructrices. J’espère y arriver.
    Merci

  4. Bonjour Murielle,

    Oui c’est du travail. Car comme toute nouvelle compétence cela demande de l’entrainement. Mais c’est réalisable. Mais pour cela il faut s’autoriser à avancer un pas à la fois en toute bienveillance.
    C’est comme apprendre une nouvelle langue. On ne devient pas bilingue sans pratique. Mais une fois que l’on a acquis une compétence, on la garde à vie 😉
    Bon cheminement!

  5. Bonjour,
    C’est tout à fait normal. C’est une nouvelle compétence à apprendre. Mais à force de surveiller nos pensées, de prendre du recul par rapport à elles qui ne sont que des croyances et non la réalité, on se libère petit à petit de cette souffrance émotionnelle qui nous envahit. Être heureux est un choix. Et vous êtes sur le bon chemin!
    Très belle soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *