Developpement personnel

Le chemin de l’alignement à soi est également le chemin vers son bonheur

Le chemin de l'alignement à soi est également le chemin vers son bonheur

J’ai reçu récemment un message d’une lectrice qui me demandait si on pouvait être en phase pour tout avec soi-même. J’ai donc décidé de partager avec vous les éléments de réponse que je lui ai fourni.

 

L’alignement est un vaste sujet et pourtant tellement crucial. Je suis persuadée que pour être vraiment soi, oui il faudrait être aligné sur tout.

Maintenant, ce n’est pas chose facile. Loin de là.

 

Nous avons grandi dans un environnement (familial, système éducatif, société, religion…) où nous véhiculons de générations en générations des croyances qui s’érigent comme un mur devant notre âme. Ce que j’entends par âme, c’est notre être le plus profond, nos aspirations.

Donc être aligné veut dire petit à petit prendre conscience de nos croyances limitantes et de les enlever une à une telle de vieilles peaux que l’on s’enlève après un gommage.

 

Mais si je reste dans cette analogie, un gommage doux n’enlève que les cellules mortes e surface. Un gommage énergique et vraiment abrasif va enlever les cellules mortes de surface facilement plus quelques celles ancrées en profondeur. Alors pour réussir à tout enlever, il faudra faire de nombreux gommages énergiques.

Et on est d’accord qu’un gommage vraiment décapant est moins agréable qu’un gommage doux. Cela se fait plus dans la douleur.

 

Eh bien, c’est pareil pour nos croyances limitantes. Tous les « il faut que », les « je dois », que l’on nous impose ou que l’on s’impose soi-même sans se poser la question du pourquoi, nous bloquent l’accès à notre âme.

Cela veut donc dire que pour accéder à notre vrai soi, cela demande de sortir sans arrêt de sa zone de confort.

 

Cela passe par identifier toutes les situations non fluides, les situations où ça coince, où l’on ressent comme un déchirement en nous. La sensation que ce que l’on fait ne correspond pas à ce que l’on voudrait.

Une fois la situation identifiée, il est nécessaire de chercher quelles peurs et quelles croyances se cachent derrière ce blocage. Cette étape n’est pas facile. Il est souvent nécessaire de creuser profond, de déterrer plein de boue, de saleté. Cela prend du temps de comprendre de quoi se compose notre mur intérieur. N’oublions pas la force de nos schémas inconscients. Nous avons 20, 30, 40, 50, 60 ans de programmation issue de notre éducation et de nos expériences de vie à changer. Il est normal de trouver des difficultés sur sa route. Voici quelques chiffres pour appuyer ma pensée (ces données peuvent varier en fonction des sources mais l’ordre de grandeur reste identique) :

  • Le conscient traite 2000 informations / seconde
  • L’inconscient traite 4 milliards d’informations / seconde
  • Le conscient représente 17% du cerveau
  • L’inconscient représente 83% du cerveau

Pour ma part, creuser profond passe par l’écriture où je pars à la recherche des pourquoi. Pourquoi je pense ça ? Pourquoi j’agis comme ça ? Et je creuse, je creuse en poursuivant mes pourquoi jusqu’à trouver la racine du problème.

La 3ème étape c’est agir en conséquence même si c’est difficile. Cela peut vouloir dire changer d’avis régulièrement, aller à l’opposé de ce que les autres attendent de nous. Donc être aligné entraine automatiquement faire taire notre peur du regard et du jugement des autres. Ça aussi pour certains, dont je fais partie, cela demande du travail. Alors, un pas après l’autre, action après action, c’est l’unique solution pour avancer vers soi sereinement.

 

La vie ne doit pas être une lutte. Nous n’avons qu’un ticket gagnant dans cette grande loterie de la Vie. Profitons-en pour être heureux. Dépasser ses limites, sortir de sa zone de confort sont des challenges et non des combats. Donc si c’est trop difficile, j’ai pris le parti d’avancer petit à petit en bienveillance envers moi-même. Des fois avancer sera juste identifier ma peur sans réussir à la faire taire. Et c’est ok. Mettre sa peur en lumière c’est déjà un énorme pas vers la reconnexion à soi. Car en prenant conscience de ma peur, je sais que petit à petit elle partira. Ce sont nos zones d’ombres qui sont difficiles à enlever. Nos peurs ne résistent pas longtemps à la mise en lumière.

 

Et si je reviens à mon analogie, si on veut avoir une peau nette, il est recommandé de faire 1 à 2 gommages par semaine. Autrement, les cellules mortes ont tendance à revenir et à s’installer à nouveau.

C’est pareil pour l’alignement. C’est un travail permanent. De nouvelles peurs apparaissent régulièrement, de nouvelles barrières nous bloquent à nouveau l’accès à notre âme. Alors, il est nécessaire de se réaligner constamment.

 

Tout cela peut sembler lourd. Mais en fait c’est le contraire.

C’est en faisant des gommages régulièrement que notre peau est saine, belle et respire de santé.

C’est en étant aligné à soi que la vie devient fluide. Atteindre cette fluidité mérite de s’engager dans ce process. Nous méritons tous de vivre une vie alignée. Nous méritons tous de vivre une vie réveillée et non en mode zombie ou mouton de la société et de nos peurs. L’alignement est un cheminement. Chaque jour, on avance consciemment vers soi et vers son bonheur. Car le chemin de l’alignement à soi est également le chemin vers son bonheur.

 

Barbara

Si tu sens que tu as besoin d’être challengée pour réussir à faire les premiers pas vers ta transformation et ton bien-être, je t’invite à découvrir le challenge gratuit « 7 défis gratuits pour booster sa joie de vivre ». A l’aide de défis journaliers, nous travaillerons à mettre petit à petit ton mental au repos, à diminuer tes saboteurs internes pour aller vers plus de joie de vivre au quotidien.

PS : Si mes mots résonnent en toi, n’hésite pas à partager mon message.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *